La recherche en santé publique


Afin de mieux comprendre les inégalités sociales face aux cancers et d'identifier des risques nouveaux liés à l'environnement général et professionnel, aux comportements individuels et collectifs et à l'évolution des technologies, l'IUCT Oncopole dispose d'une plateforme de santé publique. Les inégalités face à la maladie sont très complexes et nécessitent une approche pluridisciplinaire.
Les objectifs de cette plateforme sont de :

  • développer, dans le champ de la cancérologie, des actions et des recherches en santé publique et en épidémiologie,
  • faciliter et promouvoir la recherche et les actions en population,
  • créer une dynamique régionale permettant la diffusion des connaissances, la mise en œuvre d'études en population générale, mais aussi, l'application des connaissances et l'accès aux innovations en termes de prévention dans l'ensemble de la population.

 

Elle  développe des études sous des angles aussi variés que l'épidémiologie descriptive et analytique, l'évaluation thérapeutique dans le cadre d'essais cliniques, l'évaluation de programmes de santé ou l'analyse médico-économique de stratégies de prise en charge. Elle contribue à l'émergence de thématiques comme l'étude des inégalités sociales et la méthodologie de collecte et de gestion des données.  Cette structure accueille des étudiants, des chercheurs et des enseignants-chercheurs de diverses disciplines.

 

Plateforme de santé publique

 

Cette plate-forme repose sur un fonctionnement par projet. Elle n'a pas vocation à financer des projets. En revanche, elle a pour mission d'aider à la mise en place de protocoles qui seront soumis à des appels d'offres pour obtenir les financements nécessaires à leur réalisation. Elle fournit ensuite grâce aux différents outils et compétences dont elle dispose les moyens techniques pour réaliser ces projets. Elle propose des actions de prévention et des recherches en santé publique et en épidémiologie en profitant des atouts et de la dynamique créée par un pôle associant sur un même lieu. Elle permet le soutien à la recherche interventionnelle en santé des populations dans les programmes de recherche clinique.