En savoir plus sur le service recherche clinique (Pr Jean-Pierre Delord) de l'IUCT-Oncopole avec le reportage 'In Vivo'  (France 5).



General information website 

notre-recherche-clinique.fr




List of ICR-IUCT-O clinical trials  

Via clinicaltrials.gov 

 

News News

Back

Efficacité du trio PCD en traitement de première rechute du myélome multiple


Publication Blood

Efficacité du trio PCD en traitement de première rechute du myélome multiple

Les résultats d'une étude coordonnée par le Pr Michel Attal et le Pr Hervé Avet-Loiseau de l'IUCT-Oncopole, et Claire Mathiot de l'Institut Curie ont été publiés dans la revue internationale Blood, du mois de novembre. 


Il s'agit d'un essai clinique multicentrique de phase II portant sur l'évaluation de la stratégie de traitement de première rechute PCD : pomalidomide (4 mg/jour jours 1 à 21), cyclophosphamide (300 mg jours 1, 8, 15 et 22) et dexaméthasone (40 mg jours semaines 1 à 4 et 15 à 18 d'un cycle de 28 jours).

Grâce à la collaboration d'une trentaine de centres français, cet essai clinique a intégré une centaine de patients en première rechute issus d'un autre essai (IFM 2009/DFCI) qui visait à comparer la survie sans progression de la maladie entre 2 groupes de patients : l'un traité par un protocole sans autogreffe (groupe A) associant lénalidomide, bortézomib et dexaméthasone (VRD), l'autre comprenant un traitement intensif avec autogreffe (groupe B).

Dans le cadre du nouvel essai clinique, les patients du groupe A ayant rechuté au traitement de première intention ont reçu 4 cycles de traitement PCD suivis d'une greffe autologue de cellules souches, puis de 2 nouveaux cycles PCD de consolidation.

En parallèle, les patients du groupe B (qui avaient reçu une autogreffe lors du 1er essai), ont reçu 4 cycles de traitement PCD. S'ils présentaient une progression de la maladie, 5 autres cycles PCD leur étaient administrés ; sinon, ils recevaient une seconde autogreffe suivie de 2 cycles PCD comme le groupe A (ce dernier cas de figure a concerné moins de 15% des patients du groupe B).

Un traitement d'entretien à base de pomalidomide-dexométhasone a ensuite été administré aux deux groupes A et B jusqu'à progression de la maladie. 

Selon les résultats de l'étude, 85% des patients ont répondu au traitement après les 4 premiers cycles de PCD, avec une réponse partielle observée chez 51% des patients et une très bonne réponse partielle chez 33% des patients. Le temps de réponse médian au traitement a ainsi été estimé à 33,5 mois.

La survie sans progression de la maladie (PFS) a également été évaluée : 84.1%, 68.4% et 46.4%, respectivement 12, 24 et 36 mois après le début du traitement PCD. La survie globale (OS) a aussi été estimée pour ces 3 temps : 98%, 92.6% et 84.01% respectivement. Du côté des toxicités, 73% des patients ont présenté des effets indésirables de grade 3-4 après 4 cycles de PCD. 62% de ces effets indésirables étaient hématologiques et restaient gérables.

En conclusion, ces résultats offrent une perspective intéressante pour la prise en charge des patients atteints de myélome multiple : 100% oral et relativement peu couteux, le traitement PCD apparaît comme un traitement de seconde ligne efficace aux effets indésirables modérés.  

Garderet, L., Kuhnowski, F., Berge, B., Roussel,M., Escoffre-Barbe, M., Lafon, I., Facon, T., Leleu, X., Karlin, L., Perrot, A., Moreau, P., Marit, G., Stoppa, A.-M., Royer, B., Chaleteix, C., Tiab, M., Araujo, C., Lenain, P., Macro, M., Voog, E., Benboubker, L., Allangba, O., Jourdan, E., Orcsini-Piocelle, F., Brechignac, S., Eveillard, J.-R., Belhadj, K., Wetterwald, M., Pegourie, B., Jaccard, A., Eisenmann, J.-C., Glaisner, S., Mohty, M., Hulin, C., Avet Loiseau,H., Mathiot, C., Attal,M., 2018. Pomalidomide, cyclophosphamide, and dexamethasone for relapsed multiple myeloma. Blood.

Lire l'article sur le site de Blood



Clinical trials

Innovative diagnosis and therapy strategies are based on clinical research in order to progress. Physicians implement clinical trials in all disciplines. The IUCT Oncopole has an INCa-designated early-phase clinical trial center (CLIPP) and a clinical trials administrative center that is ISO 9001:2008 certified for the design and management of clinical trials in oncology.

Clinical trials are clinical studies that enable the assessment of :
- a new drug (or new combination therapy),
- a new method of administration (for example, tablets instead of injections),
- innovative treatments (radiation therapy or surgery) or diagnostic techniques (e.g. bioassays).


The objective is to determine whether new treatments are effective, well tolerated and whether they may eventually be offered to all patients affected. They are proposed only when an existing therapeutic strategy is not entirely satisfactory.  

Clinical trials are subject to specific regulations and are conducted according to strict scientific protocols. Participation in a trial is free and voluntary (Hurriet Law).  If you decide no longer to participate in a trial, you may leave of your own accord and will be given another appropriate treatment for your disease. This decision will not call into  question the commitment of the medical team to treating you.

 

Early-phase trials (Phase I and   II)
Phase I trials are designed to evaluate a new drug (or drug combination) to determine the recommended dose administration; they are proposed only when no existing treatment is entirely satisfactory. Phase II trials   essentially measure the efficacy of a new treatment method (a drug or a new combination of drugs). The IUCT Oncopole has an INCa-designated early-phase clinical trial center (CLIPP). Its administrative unit obtained ISO 9001:2008 certification. This activity requires the use of specialized teams and accredited regulatory structures with stringent requirements for both the collection and monitoring of data.
The trials are conducted in close collaboration with the pharmacokinetics unit, whose objective is to study what happens to a drug after it is administered into the body.

Phase III trials evaluate in detail promising new treatments identified during phase II trials. The new treatment is compared to the best available standard treatment.