La radiothérapie des tumeurs ORL

Ce traitement peut être proposé en première ligne ou après une intervention chirurgicale. Dans les deux cas, elle peut parfois être associée à une chimiothérapie peu agressive qui augmente l’efficacité des rayons.


Les objectifs de la radiothérapie :

  • Détruire la tumeur et les éventuels ganglions cancéreux repérés par le bilan chez les patients non opérés. Le radiothérapeute se base pour cela sur l’imagerie.
  • Détruire la maladie invisible (maladie microscopique) faite de cellules cancéreuses disséminées autour de la tumeur, et/ou dans des ganglions apparemment sains. Pour définir la zone à traiter le radiothérapeute se base sur l’imagerie, sur les informations obtenues par l’analyse au microscope de la tumeur si le patient est opéré, et sur sa connaissance de l’histoire naturelle de la maladie.

 

Consultation avec le radiothérapeute

Le radiothérapeute explique le but, le déroulement du traitement, les éventuels effets secondaires du traitement. Vous reverrez ce médecin durant votre traitement et dans le suivi après traitement.
 

Préparation du traitement

La radiothérapie est toujours précédée de la réalisation d’un masque moulé en plastique souple pour éviter les mouvements inconscients de la tête pendant les traitements. Le même jour, un scanner spécifique est réalisé pour la préparation du traitement.

La préparation s’effectue en coopération avec une équipe de physique médicale spécialisée, responsable de la sécurité du traitement et de sa conformité aux bonnes pratiques.
 

Le déroulement

A l’IUCT-O, tous les patients atteints d’une tumeur ORL bénéficient d’une radiothérapie en « modulation d’intensité ». Le plateau technique comprend :

  • 3 tomothérapies, appareils particulièrement adaptées au traitement des tumeurs volumineuses et/ou proches de la base du crâne ;
  • et 4 accélérateurs de type VMAT (« arc-thérapie dynamique modulée »).

 

En savoir plus 

Les traitements, réalisés par des manipulateurs, s’étalent sur 5 à 7 semaines avec des séances quotidiennes (sauf week-end).

Les patients bénéficient :

  • d’un bilan dentaire préalable au début du traitement ;
  • d’un suivi médical au minimum hebdomadaire ;
  • d’un suivi diététique ;
  • de soins infirmiers si nécessaire, prodigués par des infirmier-e-s de radiothérapie.

 

Consultation de fin de traitement

Le thérapeute fait le point avec le patient sur le déroulement du traitement et l’organisation de la surveillance ultérieure.